rugby en direct
Accueil » 'Hanouka » L’allumage des bougies de ‘Hanoukah

L’allumage des bougies de ‘Hanoukah

Allumage des bougies de 'HanoukaL’allumage des bougies de ‘Hanoukah fut fixé en souvenir des lumières que l’on allumait dans le Beth-Hamikdash.
Dans le Beth-Hamikdash, était allumé toujours le même nombre de lumières alors que pour les lumières de ‘Hanoukah, chaque jour nous en ajoutons une supplémentaire.

Dans le Beth-Hamikdash, l’allumage se faisait le jour alors que nous allumons les bougies de ‘Hanoukah après le couché du soleil.

Dans le Beth-Hamikdash, l’allumage se faisait à l’intérieur du sanctuaire alors que nous allumons les bougies de ‘Hanoukah “à l’entré de la maison vers l’extérieur”.

La Ménorah était allumée à une période faste pour le Peuple Juif tant sur le plan matériel que sur le plan spirituel, alors que les lumières de ‘Hanoukah sont attachées à une période difficile : Eretz-Israel était sous contrôle Grec, l’armée Juive était réduite et même la situation spirituelle du Peuple n’était pas réjouissante!
Les différences entre les lumières du Beth-Hamikdash et celles de ‘Hanoukah sont liées les unes avec les autres:

-à une époque faste au niveau matériel et spirituel, le recours à la guerre et au “Mésirout Nefesh”(“dont de soi”)n’est pas nécessaire. Un nombre fixe de lumières suffit, pas besoin d’effort particulier pour “éclairer” vers l’”extérieur”. A l’époque où l’on allumait la Ménorah, le monde n’était pas tellement “obscure”, ainsi, la lumières allumé à l’intérieur du Beth-Hamikdash illuminait l’exterieur automatiquement.

-L’époque à laquelle se produisit le Miracle de ‘Hanouka, était difficile, les Juifs sortirent en guerre et devaient affronter non seulement les Grecs mais aussi les Juifs Hellénisant qui voulaient se mélanger et s’assimiler aux autres nations. Cette période de ‘Hanouka nécessitait le “Mésirout Néfesh”, le “don de soi”. L’éclairage intérieur ne suffisait plus, l’obscurité extérieur menaçait également l’intérieur même du Peuple Juif! Alors fallait-il se renforcer afin de ramener la lumière non seulement à l’intérieur mais aussi au-dehors. C’est la raison pour laquelle l’allumage des lumières de ‘Hanouka doit se faire le soir lorsque la lumière diminue et à “la porte de la maison” afin de toucher l’extérieur aussi.

Le nombre de bougies allumées précédemment ne suffisait plus, impossible de se suffire du fait que la situation n’empirait pas, il fallait une progression et une élévation, il fallait ajouter de la “lumière”.
Quand l’”obscurité” extérieure est grandissante, nous ne devons pas en être affecté, au contraire, nous devons faire “Mésirout Néfesh” afin de chasser l’obscurité!

Comme on le sait un petit peu de lumière repousse beaucoup d’obscurité.
En l’effet, l’obscurité n’a pas de “metsiout”, d’existence propre, elle reflète simplement l’absence de lumière!

URL courte: http://www.jattitude.net/?p=4731

Publié par sur Oct 15 2017. Archivé sous 'Hanouka. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article
US Green Card Lottery Application Form

Laissez une réponse

*

football en direct



Vidéos à la une

© 2017 Jattitude.net. All Rights Reserved. Connexion - Powered by LevSoft, Inc.| Designed by LevDesign, Inc.