rugby en direct
Accueil » Emor » Paracha Emor – אמור

Paracha Emor – אמור

HonneurA la fin de la Paracha de la semaine Emor ( (Levitique 21:1-24:23), il est écrit :

וַיֵּצֵא, בֶּן-אִשָּׁה יִשְׂרְאֵלִית, וְהוּא בֶּן-אִישׁ מִצְרִי, בְּתוֹךְ בְּנֵי יִשְׂרָאֵל; וַיִּנָּצוּ, בַּמַּחֲנֶה, בֶּן הַיִּשְׂרְאֵלִית, וְאִישׁ הַיִּשְׂרְאֵלִי וַיִּקֹּב בֶּן-הָאִשָּׁה הַיִּשְׂרְאֵלִית אֶת-הַשֵּׁם, וַיְקַלֵּל, וַיָּבִיאוּ אֹתוֹ, אֶל-מֹשֶׁה; וְשֵׁם אִמּוֹ שְׁלֹמִית בַּת-דִּבְרִי, לְמַטֵּה-דָן, “Il arriva que le fils d’une femme israélite et fils d’un égyptien sortit au milieu des enfants d’Israël; ils se querellèrent dans le camp, ce fils d’une israélite et l’homme israélite. Le fils de la femmes israélite proféra, en blasphémant, le Nom sacré, on le conduisit devant Moché. Et le nom de sa mère était Shelomite, fille de Dibri, de la tribu de Dan.” (Vayikra 24:10-11).

Les commentateurs se demandent : « Pourquoi la Torah mentionne-t-elle ici le nom de sa mère ? »

Rashi explique que ceci etait une louange pour le Peuple d’Israël qui dans son ensemble avait un comportement extrêmement pudique, mis à part cette femme, Shelomite fille de Dibri, qui était la seule à s’être écarté du chemin.

Comment est -il possible que la louange du Peuple Juif soit amenée via le déshonneur d’une femme Juive ?
Chaque Juif n’est-il pas considéré comme le fils unique de D.ieu ?

De là il est possible de comprendre que le fait que le nom de cette femme soit associé à un acte humiliant n’est en réalité pas dégradant pour elle ; car cela a pour objectif l’éloge du Peuple Juif tout entier. Il s’agirait même d’un honneur puisqu’elle permit la louange de son Peuple.

Un exemple similaire peut être trouvé de la loi de “Bal Tash’hite”, l’interdiction d’abîmer et de détruire.
Si la destruction est la condition préalable à une construction alors on ne la considérera pas comme une destruction mais comme une partie de la construction.

Il est possible de constater ceci dans les lois de Chabbat pendant lequel il est interdit de construire ; celui qui détruit pour détruire sera “Patour”, quitte. Mais celui qui détruirais avec un autre but en tête, pour construire ou pour calmer sa colère, ce dernier serait “’Hayave”, il aurait transgressé le Chabbat !

Il semble maintenant plus facile de comprendre pourquoi l’association du nom de cette femme n’est pas déshonorant le but étant par là de pouvoir faire l’éloge de son Peuple.


Bookmark and Share

URL courte: http://www.jattitude.net/?p=612

Publié par sur Mai 9 2012. Archivé sous Emor. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le RSS 2.0. Les commentaires sont fermés, mais les trackbacks sont possibles depuis votre site.
US Green Card Lottery Application Form

Les commentaires sont finis

football en direct



Vidéos à la une

© 2018 Jattitude.net. All Rights Reserved. Connexion - Powered by LevSoft, Inc.| Designed by LevDesign, Inc.