rugby en direct
Accueil » Yom Kippour » Quelles-sont les lois et coutumes applicables la Veille de Yom Kippour ? (Erev Yom Kipour)

Quelles-sont les lois et coutumes applicables la Veille de Yom Kippour ? (Erev Yom Kipour)

Kaparotes la veille de Yom KippourLa veille de Yom Kippour :

  • Il est une coutume d’accomplir le rite des “Kaparotes” qui constitue une “expiation” symbolique. (Voir : Que sont les Kaparotes ?)

  • Il est une Mitsva particulière de manger beaucoup en ce jour. Pendant les repas de cette journée, la ‘Halla est traditionnellement consommée et trempée dans du miel. Beaucoup ont la coutume de manger des Krépla’h (1).

  • Il est une coutume de demander au Chamach (bedeau) ou au Rabbin de la synagogue du Léka’h qu’ils distribuerons en principe après l’office du matin.

    En plus de la bénédiction pour une année douce symbolisée par la douceur du gâteau, cette coutume a une autre valeur symbolique. Dans l’hypothèse ou il serait décrété que nous devons dépendre de la bonté des autres au cours de l’année à venir, nous prions pour que nous n’ayons rien de plus à demander que le gâteau au miel que nous recevons.

  • Tous les hommes sont tenus de s’immerger dans le Mikvé (bain rituel). Dans les communautés ‘hassidiques, les hommes y vont trois fois : avant Cha’harit, avant Min’ha, et de nouveau avant Kol Nidreï. Dans certaines communautés, les femmes aussi s’immergent dans le Mikvé.

  • Avant la prière de Min’ha il est une coutume pour les hommes de recevoir des “coups de fouet”. Avec une ceinture ou une lanière de cuir, une personne touchera symboliquement 39 fois le dos d’une autre. Le receveur s’agenouille face au nord et pendant que les coups lui sont administrés. Lui et le donneur récitent, à trois reprises, ensemble, le verset suivant : “Mais Lui, plein de miséricorde, pardonne les fautes, pour ne pas consommer des ruines; bien souvent Il laisse sa colère s’apaiser, et n’a garde de déchaîner tout son courroux.” (2)

  • A la fin de la Amida de Min’ha on ajoute la “confession” de Yom Kippour (Al ‘Hèt).

    On s’efforcera de prier Min’ha assez tôt afin permettre à chacun de rentrer chez soi pour manger le repas de «séparation». À ce repas, ni poisson, ni viande ne sont consommés, la volaille est autorisée.

  • Il est une coutume de bénir ses enfants après le repas, juste avant le début du jeûne. Il n’y a pas de formule obligatoire pour cette bénédiction, mais il est de coutume de dire : “L’Éternel parla à Moïse en ces termes : “Parle ainsi à Aaron et à ses fils : Voici comment vous bénirez les enfants d’Israël; vous leur direz : “Que l’Éternel te bénisse et te protège! Que l’Éternel fasse rayonner sa face sur toi et te soit bienveillant! Que l’Éternel dirige son regard vers toi et t’accorde la paix!”. Ils imposeront ainsi mon nom sur les enfants d’Israël, et moi je les bénirai.” (2)

    Pour un fils : Que D.ieu te fasse comme Éphraïm et Ménaché.

    Pour une fille : Que D.ieu te bénisse comme Sarah, Rivka, Rachel et Léa.

  • Juste avant le coucher du soleil la veille de Yom Kippour, les personnes ayant perdu un de leurs parents allument des bougies de Yohrtzeit. Chacun allumera un Nèr Néchama (bougie de 24 heures) (3) et les femmes allument les bougies de la fête (avec une bénédiction spéciale).

  1. Téhilim (Psaumes) 78:38

  2. Nombres 6:22-27

  3. L’âme est comparée à une bougie de D.ieu comme l’écrit le roi Salomon (Proverbes 20:27) “La bougie de D.ieu est l’âme de l’homme”. En ce jour Saint où nos âmes sont plus dévoilées, nous allumons une bougie de Yohrtzeit de 24 heures bien que le propos ne soit pas le Yohrtzeit.


Bookmark and Share

URL courte: http://www.jattitude.net/?p=992

Publié par sur Sep 23 2017. Archivé sous Yom Kippour. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le RSS 2.0. Sautez à la fin et laissez une réponse. Les pings sont impossibles.
US Green Card Lottery Application Form

Laissez une réponse

*

football en direct



Vidéos à la une

© 2017 Jattitude.net. All Rights Reserved. Connexion - Powered by LevSoft, Inc.| Designed by LevDesign, Inc.